Télécharger le journal de l'école

Télécharger les romans photos

CM2A

CM2B

 

 

MUSEE VIRTUEL DES ARTS MALGACHES : LA POTERIE

LA POTERIE

Définition de la poterie selon les élèves

- La poterie, c’est l’ensemble de pots, de vases, etc.,  en terre cuite.

- La poterie, c’est aussi l’art de travailler l’argile et en donner plusieurs formes.

- La poterie est de la terre que l’on cuit pour que ça ait une forme.

-  La poterie, c’est l’art faire des pots.

Historique de la poterie

Ce fut pendant la Préhistoire au temps du Néolithique que la poterie est apparue. Quand la population a commencé l’agriculture, elle avait besoin de conserver ses récoltes ou de cuire ses aliments d’où la nécessité croissante de la poterie.

LA POTERIE A MADAGASCAR : ALASORA

Mr. RAKOTOMALALA Jean Fidèle, un potier venant d’Alasora a été invité à notre école pour apprendre aux élèves comment fabriquer un pot. Au début, les élèves ont commencé à lui poser des questions.

Voici ces questionnaires :

- Qui vous a inspiré à faire de la poterie ?

-  A quel âge vous avez commencé à faire ce métier ?

-  De quoi on a besoin pour cette activité ?

-  Où trouvez-vous l’argile que vous utilisez ?

- Où est-ce que vous livrez vos marchandises ?

Mr Jean Fidèle en train de faire le modelage devant les enfants.

L’artisan que les élèves ont rencontré pratique la poterie depuis l’âge de 12 ans. Il a hérité de son savoir-faire ainsi que de son métier désormais, de sa mère.

Il a son atelier à Alasora. Il trouve aussi sa matière première dans ce quartier.

Il faut creuser à au moins 3 mètres de profondeur pour trouver l’argile, tany manga, dont il se sert pour ses productions.

Il a expliqué aux élèves qu’en plus de l’argile, il a besoin d’un linge humide au début, puis d’une planche pour lisser le produit obtenu avant la cuisson.

Il n’est pas le seul potier dans ce quartier. Cette activité fait la renommée des habitants d’Alasora

Les artisans malgaches éprouvent du mal à se procurer des matières premières nécessaires pour leurs œuvres. Ils ont également des difficultés à écouler leurs produits par la suite. Certes, leurs mains sont très douées, mais les méthodes utilisées restent rudimentaires. C’est le cas à Alasora.

En matière de cuisson de l’argile par exemple, les artisans ont très peu de moyens. Elle se fait dans des fours artisanaux, et dure 24 heures. Beaucoup d’artisans partagent le même four. Après séchage, les membres de l’atelier livrent les produits aux marchands d’Anosy qui sont leurs principaux clients.

Le manque de formation ainsi que la peur de l’Administration et de l’Etat, constituent aussi la faiblesse des artisans malgaches. Cela profite à des hommes d’affaires qui servent d’intermédiaires et qui revendent les produits avec une grande marge bénéficiaire.

Les élèves de CM1 en train de faire la pratique de modelage.

La production des élèves

ANKADITOHO : A COTE DE L’ECOLE DANS NOTRE QUARTIER

Un artisan plein  de talent

Un procédé de fabrication ancestrale perpétué par les femmes du village leur permet d’assurer une production riche et variée qui ne demandequ’à être reconnue.

Exploitant les ressources naturelles de la terre qui leur fournit de l’argile, des femmes, de mères en filles se transmettent un savoir-faire qui leur permet de gagner aisément leur vie.utilisant une technique qu’on peut qualifier de « primitive », ces femmes ont néanmoins un talent évident, un désir de création qui ne demande qu’à être soutenu.

Les femmes se rendent à la périphérie du village, pour y extraire dans un trou la « tany marina » la vraie terre, de l’argile de couleur blanc/rouge : « L’argile se renouvelle avec les pluies » disent elles.

Cette argile va reposer ensuite pendant trois jours dans des seaux troués, arrosés d’eau qu’elles vont recouvrir d’un linge mouillé favorisant ainsi l’humidification de la terre. Au terme de ces trois jours, l’argile est alors prête à être utilisée. L’argile est ensuite travaillée, malaxée dans un ensemble pilon / mortier pour homogénéiser et éliminer les impuretés.

Le façonnage : la boule d’argile, qui repose sur une simple planchette, est progressivement mise en forme par l’artisan qui le fait régulièrement pivoter sur un morceau de carton ou de linge humidifié, en utilisant différents outils pour donner une forme.

 

                                                                                                              

Mr RANDRIAMAHATAMBATRA Volahery,  un potier d’ Ankaditoho, en train d’effectuer  le façonnage

Tournage sur un tour à pieds

Le tour à pieds

Une fois la préparation terminée, le bois est enflammé et la cuisson dure 4 à 5 heures reparties comme suit :

-  préchauffage 2 heures (fumée + chaleur)

-  petit feu 1 heure

-  grand feu 2 heures

Il ne reste qu’à extraire délicatement les poteries des cendres et d’attendre qu’elles refroidissent (12 heures de temps) pour qu’elles prennent leur couleur rouge caractéristique.

Le four à bois à  700°C (vue de face)

Le préchauffage et petit feu

(vue de profil)

Le grand feu.

 

 

 

Le produit fini

 

Et voilà ce que l’on peut obtenir avec un peu de terre, un peu d’eau, de l’air et du feu, des œuvres d’art

qui permettent d’égayer nos maisons.

 

 

LA GRANDE LESSIVE
Ce jeudi 17 octobre 2013, les 17 classes de l'école de la Francophonie à Antananarivo, Madagascr ont fait leur grande lessive.
Enfants, parents, personnel de l'école, enseignants, tous ont magnifié les couleurs du monde, les couleurs de Madagascar.
Madagascar, île rouge ?
Madagascar, île verte ?
Madagascar, île de toutes les couleurs

La Grande Lessive est une manifestation créée en 2006 par la plasticienne Joëlle GONTHIER. Il s'agit pour les participants d'étendre leurs oeuvres sur des fils à l'aide de pince à linge.

C'est une manifestation éphémère qui ne dure que pendant un jour. Elle a pour but de promouvoir l'enseignement artistique et de promouvoir le lien social.

Elle a permis aux élèves, enseignants et parents d'élèves de se rencontrer et de dialoguer autour de leurs créations.

Le thème de cette année était "Que les couleurs du monde soient !!"

Merci aux parents qui ont participé.

Liens vers le site de la Grande Lessive : cliquez ici

Pour voir les photos, cliquez ici.

 

RENTREE SCOLAIRE 2013-2014

La Direction de l'Ecole de la Francophonie et tout son personnel souhaitent une bonne rentrée à tous et remercie les parents qui leur ont renouvelé leur confiance.

Elle souhaite la bienvenue a ceux qui viennent de nous rejoindre et aux élèves nouvellement inscrits. et a aussi le plaisir d'accueillir Madame GEORGET Jocelyne au poste d'Encadreur Pedagogique.

Quelques mots de Mme GEORGET

" Bonjour à tous,

Tout d’abord, je voudrais vous exprimer ma joie de venir ici, à Madagascar, exercer ce beau métier qu’est celui d’enseignant et je remercie Monsieur VALLY de me faire confiance dans cette mission.

Sachez que je mettrai au service de vos enfants toutes mes connaissances, mon savoir-faire et mon dynamisme afin que chacun d’entre eux s’épanouisse et ait l’envie d’apprendre,

C’est à travers les nouveaux projets, l’accompagnement pédagogique des institutrices que je compte faire progresser vos enfants notamment dans le domaine de  la maîtrise de la Langue française mais aussi dans les autres domaines.

Sachez que je serai à votre disposition pour toutes les difficultés que vous pourrez rencontrer avec votre enfant.

Je vous souhaite à tous une très bonne année scolaire."

Photos de la rentrée Scolaire, cliquez ici

 

 

PARTENARIAT PEDAGOGIQUE ENTRE L’ECOLE DE  LA FRANCOPHONIE ET L’ETABLISSEMENT SCOLAIRE SAMAR (Tuléar)

 

Monsieur VALLY, Chef d’Etablissement de l’Ecole de la Francophonie a mis en place un partenariat pédagogique avec l’établissement scolaire SAMAR situé dans la province de Tuléar.

C’est un établissement d’expression française qui existe depuis 2004 et qui scolarise des enfants de maternelle, élémentaire et collège. L’objectif de cet établissement est de passer du programme malgache au programme français.

Le propriétaire est un ami de longue date de Monsieur VALLY et il lui avait déjà demandé son aide lors l’ouverture de l’établissement pour le recrutement des enseignants de maternelle et d’élémentaire.

Cet établissement accueille actuellement un effectif de 310 élèves. Cet effectif est encore en augmentation.

 

Pédagogie

 

De part sa situation géographique, à Tuléar, au bord de la mer, cet établissement a un environnement totalement différent de celui de l’Ecole de la Francophonie tant sociologiquement que culturellement.

Il serait intéressant que les élèves de ces deux établissements aient des échanges pédagogiques.

- Nous proposons de mettre en place une correspondance par internet entre les classes de même niveau. Cet échange peut se faire tant au niveau de la classe qu’au niveau individuel. Chaque classe pourra présenter ses environnements physique, social et culturel. Le travail peut se faire sous forme de thèmes précis, par exemple la pêche à Tuléar et le riz à Antananarivo ; sur le plan culturel, présenter les différentes fêtes, les chants traditionnels, les coutumes ; sur le plan social, comparer le logement, faire connaître les relations sociales dans les quartiers.

Ces échanges pourraient se faire dans toutes les langues enseignées dans ces établissements : français, malgache, anglais. Il est possible aussi de faire des échanges de productions pédagogiques d’élèves : textes, poèmes, photos, dessins…

- Nous pensons aussi instituer des échanges pédagogiques entre les enseignants des deux établissements, particulièrement pour l’enseignement du malgache : programme, outils et méthodes.

- Il serait intéressant de se faire rencontrer les enseignants et les élèves des deux établissements concernés. Evidemment se pose la question du financement des déplacements et séjours.

- L’école de la Francophonie a fait don d’ouvrages (manuels pédagogiques, albums, livres de bibliothèque) à l’établissement SAMAR pour lui venir en aide. Dans le passé, des dons d’ouvrages avaient déjà été effectués.

- Le but de ce partenariat est de renforcer l’intégration de l’école de la Francophonie dans son ensemble national et tisser des liens d’amitié entre habitants de provinces différentes dans le but de consolider l’identité malgache.

- Une enseignante du programme AGIR a été recrutée en tant que directrice. Elle a mis a jour les méthodes d’enseignement du personnel pédagogique. Elle a déjà travaillé en Afrique.

 

Logistique et technique

 

En plus de cette coopération pédagogique, l’Ecole de la Francophonie a apporté une aide logistique et technique aux dirigeants de l’établissement SAMAR. Les nouveaux propriétaires ont en effet lancé un programme complet de rénovation ou de réparation des infrastructures

Tous les bâtiments ont été repeints aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Il en est de même pour le mur d’enceinte.

La bibliothèque a été remise à neuf, elle a été approvisionnée de nouveaux livres, les étagères ont été refaites pour pouvoir accueillir ces livres.

Une salle de langue et une salle d’expression corporelle ont été créées.

Le portail a été refait.

Le puisard des toilettes qui se trouvait au milieu de la cour a été déplacé. La cour a été entièrement pavée.

Une salle dans laquelle les élèves rangeaient leurs vélos a été libérée pour servir de salle de classe. Un équipement pour garer les vélos a été créé dans la cour.

Les bureaux de la Direction ont aussi été remis a neuf. L’établissement a aussi été doté de nouveaux matériels informatiques aussi bien au niveau de l’administration que pour les élèves. Les nouveaux ordinateurs utilisés par les élèves sont désormais dans une salle d’informatique spécifique.

L’établissement dispose aussi dorénavant d’une connexion internet haut débit et illimitée.

Des kits scolaires comprenant entre autre des cartables, des cahiers, des stylos, une pochette de règle, compas, équerre, rapporteur et des gourdes pour les maternelles ont été distribués aux élèves.

L’objectif du propriétaire en rénovant cet établissement et en y apportant de nouvelles méthodes pédagogiques et de nouveaux matériels, n’est pas à but lucratif mais vise à participer au rayonnement de la langue française.

L’Ecole de la Francophonine pouvait pas laisser passer cette occasion pour y contribuer.

 

Nous souhaitons longue vie à cet établissement et tous nos vœux de réussite aux élèves.

 

Photos de l'école SAMAR

Discours et levée de drapeau

Les parents et les élèves

Accueil des élèves dans les salles de classe

Salle de classe en maternelle

 

 

Les photos de l'année scolaire 2011-2012

     

    C'est déjà bientôt la fin de l'année scolaire. La fête de fin d'année se prépare mais en attendant d'assister au spectacle préparé par les élèves, retrouver

    - Les manifestations et sorties pédagogiques de cette année scolaire 2011-2012. Cliquez ici

    - La présentation par nos élèves de leur école, de leur quartier, de leur ville et de leur pays dans le cadre de l'APP de zone organisé par le Service Culturel de l'Ambassde de France. Cliquez ici.

     

Semaine du goût

La semaine du goût est une manifestation qui a lieu du 17 au 21 octobre 2011 à l'Ecole.

Elle a permis :

- faire découvrir aux élèves les différentes sortes de saveur et de goût

- d'apprendre les règles élémentaires d’hygiène pour préparer et consommer les aliments

Conformément aux recommandations du Service Culturel, afin de renforcer l’apprentissage des langues vivantes, les activités ont toutes eu lieu en malgache et en français.

Elle a eu lieu dans toutes les classes.

Les élèves ont effectué des dégustations de divers aliments pour découvrir toutes les saveurs et certaines classes ont aussi réalisé des recettes pour découvrir les ingrédients, les ustensiles de cuisine, et toutes les étapes qui mènent à la transformation des ingrédients en nourriture.

Ils ont aussi découvert les règles de base d’une bonne hygiène alimentaire.

Ça a été une semaine gourmande riche en sensations. Bonne appétit tout le monde.

Pour voir une séance réalisée par la Grande Section, cliquer ici.

Pour voir les photos, cliquer ici.

 

Journée de la sécurité routière

Dans le cadre de son programme, l’Ecole de la Francophonie a organisé le vendredi 21 octobre 2011, une journée de sensibilisation à la sécurité routière au profit de ses élèves.

Elle a permis aux élèves de connaître les dangers de la route, de prévenir le risque routier , valoriser l'éducation précoce à la sécurité, faire respecter les règles nécessaires à un usage partagé de la route.

Elle s'est faite avec le Gendarmerie du Toby Rastimandrava. Les gendarmes ont d'abord effectué un exposé sur la gendarmerie, ses spécificités, sa mission, sa différence avec la police.

Ils ont ensuite présenté les différentes règles de base à suivre sur la route, les catégories de panneaux qui existent, les dangers de la route, les sanctions auxquelles on s'expose.

Ensuite, les élèves ont effectué un parcours dans la cours pour suimuler la circulation sur la route. Certains élèves ont joué les piétons, d'autres ont circulé avec des vélos, des rollers et des trottinettes.

Merci aux parents, aux élèves et aux gendarmes pour leur participation.

Cliquez ici pour voir le résumé de la manifestation.

Cliquer ici pour voir la photo

 

 

 

Fête de fin d'année

La fête de fin d'année de l'école a eu lieu le samedi 2 juillet 2011.

A cette occasion, les élèves ont montré leur talent et leur créativité.

Ils ont aussi pu se défouler dans les structures gonflables et le trampoline de la société Sam Run et ont pu degusté les sirops de la Star.

Merci pour leur participation.

Merci aussi aux stations de télévision Jery et Viva pour leur présence.

Bonnes vacances à tous et à l'année prochaine

Cliquez ici pour voir les photos.

 

Bienvenue

L’école encourage chaque enfant à développer ses capacités, en lui donnant un cadre qui lui permet de s’exprimer et d’agir avec autonomie, elle vise également à faire devenir à chaque élève un élément dynamique et impliqué dans notre société.   

 

ACTUALITES

PROJET DE CLASSE

Le projet de classe de CM2 pour l'année scolaire 2010-2011 s'intitulait : "Une journée à l'école".

Dans le cadre de ce projet de classe et pour acquérir les compétences relatives à la découverte du monde ainsi qu'aux nouvelles technologies de l'information et communication, les élèves ont relaté dans un roman photo, le déroulement de leur journée type à l'école.

Télécharger le journal CM2A CM2B

SIGNATURE DE LA CHARTE DE L’ENSEIGNEMENT FRANÇAIS A L’ETRANGER

Le 17 juin 2008, à la Résidence de France à Antananarivo Monsieur Gildas LE LIDEC, Ambassadeur de France à Madagascar a signé avec les directeurs des établissements à programme d’enseignement français de Madagascar, la Charte de l’enseignement français à l’étranger.

Le réseau des établissements à programme d’enseignement français à Madagascar compte 26 établissements répartis sur la totalité du pays et scolarisant 12 722 élèves, dont 54% d’élèves de nationalité malgache, 40% d’élèves de nationalité françaises et 6% d’élèves d’autres nationalités. Tous ont reçu l’homologation du ministère français de l’Education nationale. L’enseignement dispensé conduit aux examens et diplômes français, le diplôme national du brevet (DBN), le brevet d’ études professionnelles (BEP) et le baccalauréat.

Tous les enseignants des écoles françaises à l’étranger ont les mêmes missions que leurs homologues en France. ils bénéficient de stages de formation.

A Madagascar, 10 établissements privés homologués, (5899 élèves), occupent une place à la fois spécifique mais aussi primordiale dans le réseau tant par l’importance du nombre d’élèves scolarisés, que par les efforts consentis pour améliorer les conditions d’accueil et de travail des élèves et des personnels. La qualité de leurs résultats est en progression constante. Ils participent pleinement à la vie du réseau, tant sur le plan qualitatif que quantitatif.

La signature de cette charte représente une étape supplémentaire de la volonté commune de l’Etat français et des communautés éducatives de ces établissements d’accentuer l’ancrage des établissements homologués de Madagascar, dans le vaste réseau de l’enseignement français à l’étranger. Cet ancrage repose sur le partage des valeurs essentielles de laïcité, de solidarité, d’équité, de respect de la personne humaine, d’engagements au service de la réussite des élèves.

Plus que jamais, les 26 établissements français de Madagascar, tous signataires, forment un tout. Cependant en aucun cas, ils ne doivent constituer une entité coupée de la vie du pays, au contraire, comme le souligne la charte, ils doivent être ouverts sur l’extérieur. Ils doivent, en permanence, mettre en œuvre des actions de coopération éducative avec les établissements malgaches. »

Accord de partenariat entre l’AEFE et 12 établissements homologués à Madagascar

Une cérémonie officielle a eu lieu à la Résidence de France à Madagascar le 12 Novembre 2010 pour la signature d’un accord de partenariat entre les établissements privés d’enseignement français homologués à Madagascar et l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (AEFE)

Cliquez pour lire la suite

 

                                                    

JOURNAL DE L'ECOLE

 

Nous avons le plaisir de vous informer le retour et la publication sur notre site internet du journal scolaire intitulé FRANCOPHONIE LIFE VAOVAO !

Un nom de journal franco-anglo-malgache choisi par les élèves de la classe CE2b « chef rédactrice » de ce numéro, symbole d’ouverture dans le monde !

Nous avons œuvré toute cette semaine à créer, relever et décortiquer l’information avec les classes des cycles II et III afin de développer les objectifs suivants :

 

  • Apprendre une pratique citoyenne aux médias
  • Comprendre la fonction accrocheuse d’un titre
  • Savoir repérer l’origine d’une information
  • Prendre conscience de la diversité des sources d’informations
  • Apprendre à réaliser une revue de presse
  • Comprendre les choix éditoriaux du journal de l’école par le débat (classe chef rédactrice avec les délégués des classes participantes)
  • Traiter l’information en fonction des lecteurs visés.
  • Respecter le droit à l’image, aux sources d’informations, à la vie privée…

Les classes de maternelle ont pu partager également un travail de littérature étudié en classe avec « bon appétit Mr Lapin », à commenter différents supports images (photos, dessins…) afin d’enrichir leur vocabulaire !

 

Une semaine riche en échanges, que nous renouvellerons le trimestre prochain !

 

En attendant, Francophonie Live Vaovao vous sera envoyé chaque trimestre afin que vous puissiez suivre l’actualité, vue et revisitée par nos élèves !

 

Télécharger le journal


Ecole de la Francophonie Maternelle et Elémentaire- Etablissement Homologué

B.P. 882 ANATANANARIVO MADAGASCAR - Tél : +261 20 22 693 86 / +261 20 22 292 67 - GSM : +261320792360 -Fax : +261 20 22 562 89

Copyright (c) 2005 Ecole de la Francophonie. Tous droits réservés.

Webmaster